le début de la fin : no buy

by - 12 novembre


no buy


Il y a des jours comme cela où nous nous devons de prendre des résolutions. Des résolutions fortes et de nous y tenir. Vous avez pu le constater au travers de mon Blog et de mes ventes, je suis une shopping addict, une dépensière. Je ne dépense jamais plus que mon budget, je suis adepte des bons plans, mais la raison aujourd'hui me pousse à entrer dans une période de no buy à durée indéterminée....


un no buy obligatoire


Je vous l'avez briévement évoqué, depuis le mois de mars j'ai commencé un nouveau job. Job très loin de ce à quoi mes etudes m'ont préparées, et je l'ai plus pris comme un job alimentaire, le temps de trouver autre chose. Mais finalement je me suis retrouvée avec un job à responsabilité, des horaires de fous et des demandes à en faire toujours plus, à devoir te débrouiller car tu n'as pas reçu de formation .... et la situation s'est enlisée : ma santé à commencée à en patir. 8 mois après j'y suis toujours, mais ça y est, c'est décidé, JE PARS. Mais sans filet car je n'ai pas cotisé assez dans l'année pour toucher quoi que ce soit et toutes mes années de travail en France en parallèle de mes études sont caduques car je n'ai pas travaillé pendant mon master en Belgique :/

 Bref, dans peu de temps, je n'aurai plus de rentrée d'argent fixe et je ne pourrais compter que sur mes reserves et mes petits boulots de musicienne. Mon objectif : j'ai de quoi tenir 3 mois sans taper dans mon compte épargne donc 3 mois pour trouver un boulot qui me plait, 3 mois minimum sans rien acheter (ni fringue, ni make up, ni déco - que de l'ES-SEN-TIEL).


un no buy de raison


Vous l'avez vu, notemment au travers de mon Vide Vanity : mes placards débordent de produits. Malgré un tri draconnien, il me reste encore de quoi tenir : des crèmes de jours, des crèmes pour le corps, avec une mention spéciale pour les gels douches..... que je ne sais plus où caser. Entre mes abonnements aux boxs, ma faible résistance face aux promotions et aux nouveautés me voilà au point que mes placards débordent et dans mon petit appartement, ça fait désordre. J'ai amorcé un processus de "désencombrement", et je veux arriver à un lieu de vie net et dégagé. Je n'ai pas besoin que 15 gels douches m'attendent sagement dans mon placards, ni que 20 rouges à lèvres se battent dans mon tiroir pour le jour où je m'en servirai.
J'aborde donc aussi un no buy afin de diminuer mes stocks, de les voir enfin arriver à un niveau raisonnable : comprenez qu'ils rentrent sans soucis dans mon bac et qu'ils ne débordent plus. Mon objectif : me limiter à 1 produit soin de réserve, avec une marge de 3 pour les gels douches.

un no buy pour essayer de mieux blogguer


Même si je ne suis pas d'une régularité à toute épreuve, j'aime blogguer, et j'aime le petit univers de On en demande trop aux Femmes. Je suis toujours curieuse de découvrir vos réactions et j'apprécie de partager avec vous autour des produits et des tests. Mais parfois je me dis qu'en fait je ne vous apporte pas grand chose.
J'ai envie de vous écrire des articles de qualité, de prendre le temps d'étudier un produit et d'en découvrir toutes les possibilités. J'aimerai vous partager des tutos make up et des réfléxions sur le monde de la beauté. Peut être même commencer des vidéos, pour vous parler directement. Bref, j'ai beaucoup d'envies et je veux me donner le temps de les réaliser, je ne veux plus rester seulement en surface et passer à une autre revue, un autre produit, je veux vous en donner plus ☺





^^ Voilà pour la petite réflexion du jour. Mais dites moi tout : ça vous tente le no buy ou c'est no way ?


You May Also Like

0 commentaires

Un mot doux ? Une réflexion ? Un avis ? Un conseil ?