OBJECTIF → CONSOMMER MIEUX en COSMETIQUES

by - 17 avril


Alors, pour être tout à fait franche, je ne sais pas trop comment comment débuter cet article. Cela fait un moment que le sujet me trotte dans la tête, mais j'en commence seulement sa réalisation. En réalité, cela fait déjà quelques années que je me suis rendue compte que moi, la bordélique née, j'avais besoin d'un espace libre et clair autour de moi pour travailler. La preuve : dès que le moment des partiels sonnait à la fac, la 1ère chose que je faisais était de ranger mon bureau, de dégager tout ce qui ne m'était pas nécessaire pour les semaines à venir, organiser mes cours et me faire un planning de révision. 

Au quotidien, j'ai toujours mon mes carnet(s) sous la main pour planifier ma journée et essayer de ne rien oublier. Mais j'ai trop de choses dans ma tête, trop de choses à faire, à penser, à accomplir, que le fait de les coucher sur papier m'effraie souvent (franchement, pourquoi les journées ne font pas 28h ????).

Bref, tout cela pour introduire une chose ; j'admire celles et ceux qui ont réussi à passer le cap de la consommation à outrance, de se libérer de leurs chaînes de mouton et ont adopté un mode de vie plus sain, plus libre, plus cleen, bref, plus MINIMALISTE. 




Loin de moi l'idée de passer du côté lumineux de la Force. J'aime acheter et posséder des choses. Mais je me suis rendue compte qu'à force d'acheter, je perdais petit à petit le PLAISIR de s'offrir quelque chose qui me fait envie. J'ai tendance à accumuler, et parfois même à racheter ce que j'avais déjà dans mon armoire, juste parce que je ne m'en souvenais plus. 

Or, accumuler ne sert à rien mis à part à (m')embrouiller l'esprit. Et puis, j'ai envie d'avoir de jolies choses bien rangées, et les 4 milliards de couches sédimentaires n'aident pas. 


Il fût un temps où j'étais étudiante. Et qui dit étudiante, dit également à la desh. J'écumais donc les bons plans, pour pouvoir m'acheter ce que je voulais, et je les conservais. Certainement comme des trophées : j’avais réussi à acheter THE produit dont tout le monde parle, qui est hyper à la mode mais MOINS CHER.

Pendant très longtemps j’ai vécu comme cela, sans trop me poser de question.


Puis j’ai déménagé….

J’ai emménagé dans un tout petit appartement, dans lequel ma tendance à l’accumulation ne trouvait plus sa place. Entre les murs de mon nouveau chez moi, ce n’était que bordel. Bordel et accumulation de choses. Et je vivais entourée de tous ces livres, toutes ces chaussures, tous ces produits, que je n’arrivais pas à ranger correctement, à harmoniser le tout. Non, c’était (et une partie l’est toujours), constamment le fouillis.

J’ai envie, ou plutôt BESOIN de changer, de ranger ma vie ET mon lieu de vie. Alors, non je n’y arriverai pas d’un coup et cela prendra du temps. Le temps de trier, d’accepter de me séparer de certaines choses, d’en donner, le temps d’en revendre aussi certaines.

consommation cosmétiques


Mon 1er objectif (est non des moindre – vous le savez , vous lisez mon Blog) est de faire attention à ma consommation de produits cosmétiques. Entre les boxs beauté, les ventes privées et mes achats compulsif (je ne dis pas merci à la carte Sephora gold), mes placards sont remplis. J’ai même des boites chez mes parents.

J’ai donc entamé un énoooorme tri, afin de me défaire dans un 1er temps de ce que je n’utilisais plus. J’ai jeté et donné une partie, j’en revends une autre. Le reste est en ce moment dans des boites ouvertes, classées par catégories : lèvres, fond de teint, fard à paupières etc…. Mon objectif est de tout utiliser afin d’opérer la 2ème partie de mon tri et ne plus garder que ceux que j’utilise vraiment, que les produits que J’AIME utiliser. Ensuite, et là sera la partie la plus compliquée pour moi, il s’agira de réfléchir avant d’acheter. Pour le moment c’est assez facile puisque mon esprit est tourné vers le fait d’organiser mon anniversaire, et d’économiser pour mon prochain appartement (avec l’amoureux on déménage dans 2 mois ☺) . Donc, je n’ai pas d’argent à mettre dans les cosmétiques maintenant.

consommation cosmétiques

consommation cosmétiques

Mais lorsque le moment arrivera, où la tentation se fera ressentir, il me faudra réfléchir à si OUI ou NON j’ai besoin de ce produit. Les coups de ♥ seront par contre, toujours écoutés, et les craquages en règle devront être limités.
Oui, voilà tout ce vers quoi je me dirige, un pas à la fois. Voici mon envie de consommer moins mais mieux.

Allez, let's go !  Bien sûr je reviendrai ici, me confier à nouveau sur les étapes passées et celles encore à franchir ☺



C’EST PARTI !!!!!  XD  

You May Also Like

0 commentaires

Un mot doux ? Une réflexion ? Un avis ? Un conseil ?