I AM A MILLENIALS

by - 20 septembre




Une de mes grandes passions dans la vie – ou plutôt dans le train – c'est de dévorer des magazines féminins (j'ai plus d'1h de train par jour, alors je vous laisse imaginer la pile qui traine sur mon bureau, une vraie salle d'attente de gynéco). Depuis les années, j'en ai fait le tour, et en réalité, cela fait bien longtemps qu'ils n'attisent plus en moi la moindre curiosité.

Sauf que sur le rude marché du papier, il y a un nouveau venu : MILLENIALS.

MILLENIALS – WHAT IS IT ?

Eh bien c'est nous. Cette génération née de 1980 à 2000, qui évolue avec les nouvelles technologie, et qui casse peu à peu les codes bien encrés de la société. Nous pensons autrement que nos parents, nous pensons plus libre, plus fluide, plus loin, toujours à s'interroger. Nous sommes peut être aussi moins raisonnables   Et c'est sur cette base que le magazine a mis en place sa ligne éditoriale.

J'ai totalement adoré et adhéré à ce magazine qui casse vraiment les codes. Vous voulez voir ça d'un peu plus près ?


Alors c'est vrai, de prime abord, on dirait juste encore un magazine comme les autres. Bien pensé, couverture matte, papier glacé, le confort de la prise en main et de la lecture sont là.


Ce qui est le plus fragrant, et aussi ce que je préfère, c'est que ce magazine est d'un genre neutre, il ne s'oriente pas plus vers les hommes que vers les femmes : il y a des pages mode homme et femme, la sélection de produits de beauté pour les femmes est à côté de celle des hommes, les articles présentés résonnent autant dans la tête des hommes que celle des femmes . ENFIN !

Les reportages sont des réflexions sociologiques, des rencontres avec des artistes. Les influenceurs sont présents et présentés, on parle technologie, yoga, enfant, couple, voyage. Le contenu est éclectique et cohérent, le nombre de pub n'est pas oppressent.

C'est donc une très très jolie nouveauté, un magazine totalement ancré dans notre vie : out le chichi des magazines féminins ; exit la  gaytude et méga boobs des magazines masculins. Je n'espère plus qu'une chose maintenant : que l'équipe continue sur sa lancée et qu'elle reçoive les moyens de le faire.

P.S : le n°2 est en kiosque, je suis happy 

You May Also Like

0 commentaires

Un mot doux ? Une réflexion ? Un avis ? Un conseil ?